• IT, où le film sérieusement térrifiant, drôle et intense.

    IT

     

     

     

    À la fin des années 1980, dans une petite ville du Maine, des enfants impopulaires à l'école doivent lutter contre un clown terrifiant, qui aurait au fil des siècles enlevé et tué de nombreux garçons et filles de la région.  

     

     

     

     

     

     

     

    Genre : Horreur.

    Temps : 135 minutes soit 2h15.

    Trailer at : https://www.tribute.ca/trailers/ca/22170/

     

    Le film est basé sur le roman populaire de 1986 écrit par le fameux Stephen King.  Il y avait déjà eu une adaptation en 1990 et le réalisateur, André Muschietti, à décidé d'en reproduire une en 2017 que voici.

    Alors après l'avoir visionné au cinéma le Vendredi 08 Septembre (le jour de sa sorti héhé) à 19 heure, je suis fasciné par ce film. Comme beaucoup de commentaire et critiques que j'ai pus lire disent, IT, est un film qui montre le sentiment de peur.

     

    Tout commence au début de l'été 1989, un ans après la disparition de Georgie, le petit frère de Bill, dans une ville nommée Derry à côté du Maine. 

    On apprend dès le début que chacun à ses propres anxiétés : Bill Denbrough (Jaeden Lieberher) est hanté par la ressente perte de son frère Georgie (Jackson Robert Scott). Puis chacun des autres membres à savoir Beverly Marsh (Sophia Lillis, Eddie Kaspbrak (Jack Dylan Grazer),  Ricchie (Finn Wolfhard), Mike Hanlon (Chosen Jacobs), Stanley Uris (Wyatt Oleff) et Ben Hanscom (Jeremy Ray Taylor) on l'a leur également.

    Ce qui m'a particulièrement bien plus c'était que l'on croyait à ce que l'on voyait et entendait.  

     

    Tout d'abord, ce sont des vrais enfants/adolescents. Ils disent des gros mots. Se frappent. Parlent de chose pas très catholique ouvertement. Font des références à la culture pop. mais le trauma et la peur les suis de partout. où qu'ils aillent, on remarque qu'ils ne sont jamais vraiment en sécurité. La ville est mauvaise, méchante, piégée. 

     Un autre aspect que j'ai beaucoup aimé est le faite que peu importe le rang dans la société des personnages, on remarque que chacun à ses propres frayeurs et ça, ça nous donne une vision à la fois profonde des personnages mais aussi du lieu. On se sent comme chez nous, on a nos marques car on se retrouve dans la peau d'un des personnages via se qu'il ressent. On prend pitié et on s'attache.

     

     Venons à présent au plus précis et plus ardus, le Clown sous le nom de Pennywise. IT retrace et aborde tout pleins d'aspect de terreur et le clown en lui-même, Pennywise, pourrait très bien ne pas être l'objet principal de sensation forte. Ce que je veux essayer de dire est que, certes, la vision de ce clown est terrifiante, mais s'il n'était pas la, avec tout les problèmes que rencontre les enfants, les cauchemars éveillés qu'ils ont suffisent à nous terrifier largement. Le clown est le cran au dessus. Ce qui rend le film à vraiment avoir la chair de poule et à retenir sa respiration. A être péttrifié de peur au moment les plus intense. Car une des raison pourquoi IT fait bien horrifié est qu'il ne reste pas uniquement sur les moments de suspense et terreur lors des apparitions du clown. Non, le film construit une aura de tension si forte que nous sommes littéralement à cran et redoute la moindre seconde où quelque chose d'atroce pourrait se dérouler.

    IT nous laisse savoir quand les choses étrange arrivent. Tout devient calme et nous avons un plan de la caméra qui se rapproche de la personne filmé, ou de l'endroit. Mais cela n'enlève pas moins la surprise, loin de la. Cela créer encore plus de peur, puisque nous savons que quelque chose va se produire mais quand. Et BAM.

     

    Si je pouvais résumer le film je dirais qu'il se déroule de telle sorte, question phénomène et action: scène normal, vie normal mais tout de même étouffante des ado', scène de terreur, scène normal, scène de terreur, scène normal et ainsi de suite. Une amie avec qui j'y suis allé m'a dit qu'elle n'avait pas aimé ce faite-là. Pour ma part, je pense le contraire. Nous avons besoins de pause dans ces films d'horreur et savoir que les moments forts sont coupés par d'autres plus léger permet de soulager son cœur emprit d'émotions fortes. 

     

    Un petit mot sur le caractère des personnages, plus particulièrement sur celui de Richie, aka Finn Wolfhard, était à mourir de rire. Dans ce film, il parle le sarcasme et ça lui colle parfaitement bien. Les liens qu'ils ont tous entre eux sont super bien fait et chaque acteur à su rendre à leur personnage, leur propre façon d'être. Ils sont uniques mais encore une fois, on retrouve une partie de nous en eux et c'est le plus attachant. C'est ce qui permet de nous calmer un peu durant ce film à pleins de rebondissements.

     

    IT, pour se qui est du côté tournage, mise en scène, c'est un sans faute. Les effets paranormaux sont parfaits. L'endroit ou siège Pennywise, creepy enough pour espérer ne jamais trouver des tunnels pareils dans ma vie. Il y a juste un passage où j'ai trouvé que l'éffet était raté : lorsque Bille trouve georgie dans sa maison et que celui-ci dit : « Bill? If you’ll come with me, you’ll float too. You’ll float, too, you’ll float, too, you’ll float, too… YOU’LL FLOAT, TOO! » que j'ai trouvé un peu exagéré.

     

    A part ce petit détaille insignifiant, ce film m'a vraiment fichu la peur de la vie MAIS il était incroyable. J'ai quand même ramené un poster et n'hésiterai pas à le re-regarder maintenant que je connais!

     

     

     

    "We all float down here"

     

    « MUTANTS - PrologueA découvert de Harlan Coben »
    Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :