• Paradise Kiss

    Yukari Hayasaka est une lycéenne qui prépare les concours d'entrée qui lui permettront d'entrer dans une université de renom.
    Elle n'est pas vraiment intelligente mais essaye tant bien que mal d'avoir de bonnes notes pour satisfaire sa mère qui suit ses études de très près et avec beaucoup de sévérité. Son père, lui, n'est jamais à la maison à cause de son travail.
    Et puis, un jour, elle rencontre dans la rue des gens un peu hors du commun, et avec des percings partout et qui la regardent comme une sorte d'Élue. C'est ainsi qu'elle fait la connaissance d'Isabella et de Nagase Arashi.
    Après s'être évanouie dans la rue, ils emmènent Yukari malgré elle dans leur Quartier général : l'atelier de couture Paradise Kiss.
    C'est alors qu'on lui explique que l'équipe de Paradise Kiss doit réaliser une robe pour le concours de mode de leur école d'art, et, selon eux, Yukari a tous les atouts d'un mannequin. C'est LA personne qui est faite pour porter leur œuvre.
    Mais le fait est que Yukari est partagée
     entre devenir mannequin, idée qui, au départ, ne lui plaisait pas vraiment, et le fait de répondre aux attentes de sa mère en ce qui concerne l'université.

    Mon Avis : Tout d'abord il faut savoir que c'est un manga écrit et dessiné de la même main que Nana. Je ne l'ai pas lu.

    Ensuite il a été adapté en animé, que j'ai vu, et enfin en film, celui-ci. 

    Il est plutôt différent de l'animé et par conséquence du manga. 

    La fin est différente, ainsi que les détails. Bien que je comprenne pourquoi certaines scènes soit inutiles pour un film, j'admet que la fin est très surprenante pour moi. 

    Voici pour l'adaptation. Maintenant pour le film en lui-même, il est évidemment cliché, mais extrêmement mignon et adorable. Le jeu des acteurs est un peu exagéré mais je pense que c'est plus dû à l'adaptation qu'à un mauvais acteur. 

    C'est un film avec du romantisme et pour ceux qui sont un peu perdu, d'une bonne morale. Oui, l'histoire et l'auteur, au delà de créer une bande dessinée, pour avoir déjà quelques unes de ces oeuvres, cherche à faire passer un message. Ici, c'est savoir ce que l'on veut et poursuivre ses rêves, même si l'on perd tout. Cette dernière partie est plus flagrante dans l'animé puisque George ne retrouve pas notre très chère Yukari. Il est parti et elle s'est marié avec un autre. Le film en ce sens a été arrangé, il ne se passe pas autant de temps avant qu'il se retrouve et surtout aucun n'est passé à autre chose.

    Je sais que le message est toujours présent mais dans ce cas si, je trouve qu'il est moins fort. 

    Bref, en règle général, c'est un film romantique sympa comme il en existe tant mais avec le petit bonus du message. 

     

    « L'Herbe bleue, un roman émouvantDeadpool, un sacré coup de coeur! »
    Google Bookmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :