• Requiem for a dream

    Requiem for a dream

    Drogues. Elles consument votre esprit, votre corps et votre âme. Une fois que vous êtes plongé dedans, vous restez plongés. Quatre vies. Quatre addicts. Quatre échoues. Malgré leur aspirations pour le meilleur, ils succombent à leur addiction. Regardez les addicts se retrouver hors de contrôle, on plonge alors dans les plus sombres et horribles coins du monde souterrain où les addicts résident. C'est choquant, et cela ouvre les yeux, mais demande d'être vus par les addicts et les non addicts sur la même longueur d'ondes.

     

     

     

     

    Requiem for a dream n'est pas un film à prendre à la légère. C'est un film choquant et dégradant, nous emmenant dans les tréfonds du monde des drogués. Mais ce n'est pas pour autant que c'est un film raté. Bien loin de la au contraire.

     

    Ce film réalisé par Darren Aronofsky en 2000 est une adaptation du roman de Hubert Selby. Le titre du film nous donne un aperçu de ce qui attend les personnages : un requiem est une musique composée pour les morts, le titre nous indique donc que les personnages dans la poursuite de leur rêve se dirigent vers une mort certaine.


    Le scénario est construit sur les saisons en partant de l'été mais il n’y a pas de printemps, spring signifiant aussi ressort cela sous-entend qu’il n’y aura pas de happy end.

                                       

    Le film commence de manière « amusante », il y a une sorte de présentation des personnages avec leurs problèmes qui ne sont pas encore irrémédiables. L’automne arrive, en anglais fall qui signifie chute ne symbolise pas celle des feuilles mais celles des personnages, les problèmes apparaissent et le film devient plus grave, lourd, pesant. L’hiver débute alors, les personnages sont dans une spirale infernale qui les entraîne vers le fond. Il n’y a plus de retour en arrière possible. Les plans sont de plus en plus rapides, certains ne durant que quelques secondes, pas plus.

    La musique accompagne l’image, elle passe d’un motif mélodique à un autre de façon saccadée, les motifs sont répétés dans le but de nous donner l’impression qu’il n’y a pas de fin. La musique est très liée au film, elle est quasiment omni-présente.

     

    Requiem for a dream c'est donc l'histoire de ces quatre protagonistes et comment ils virent dans les profondeurs des abysse du mal, en plongeant la tête la première dans les drogues et les effets que cela produit. L'addiction. Cet envie de tout donner pour recevoir une nouvel dose dans son corps.

    C'est un film vraiment bien tourné, avec un casting excellent, et des scènes incroyables. A la fin de cette critique, je vous donnerai un lien vers une analyse qui a été faite, expliquant de A à Z le film en plus grand détails. Le résumé indique que nous rentrerons dans les partis sombre et sale du monde de la drogue, et c'est vrai. Plus on approche de la fin, plus les personnages se dégradent. A la fin, certaines scènes sont vraiment atroces, triste et pour ma part même un peu choquante. Mais oh combien réaliste. Cela ouvre réellement les yeux sur ce sujet tabou. 

    Requiem for a dreamPour finir, je vous conseillerais de prévoir quelques mouchoirs à vos côtés. J'ai bien pleuré, pour être honnête. Certes pour cette tristesse envers ces personnages mais aussi pour la douleur et le choque que ce film m'a fait voir et comprendre une fois qu'il s'est arrêté.

    Certes c'est sur les drogues, le mal de ses substances et comment elles vous détruisent la vie mais vous sympathisez tout de même avec ces quatre anti-héros. Ce sont tout de même des personnes attachantes, malgré leur terrifiante destinées.

     

     

    https://sadworldmadworld.wordpress.com/2013/03/25/requiem-for-a-dream/ - l'analyse en plus profond de Requiem for a dream.

     

    « Release par Patrick NessRésumé du mois de Mars »
    Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :