• The Hate U Give by Angie Thomas

    The Hate U Give by Angie ThomasStarr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d'enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s'embrase, tandis que la police cherche à enterrer l'affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu'elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

     

     

     

    "That's why people are speaking out, huh? Because it won't change if we don't say somethiing."

     

    Coucou tout le monde! Nous voilà de retour avec une review sur le livre de Angie Thomas, The Hate U Give alias THUG, nommé La Haine Qu'on Donne en Français.

    J'ai fini ce roman le 3 Août et je peut vous dire que j'en suis toujours amoureuse et fascinée. THUG est un roman si puissant! Honnêtement je suis vraiment heureuse de l'avoir acheté (tout ça grâce à la bande annonce du film qui est sortie et qui m'a convaincu que ce serait une lecture exceptionnelle).

    C'est le premier livre que je lis sur du racisme et de l'injustice et mon Dieu, c'est devenu l'un de mes roman préféré que j'ai lu en 2018, et l'un des plus important. Littéralement. L'histoire que l'auteur, Angie Thomas nous raconte est si profonde et vrai, réaliste, à travers les yeux d'une adolescente déjà tiraillée entre deux monde: d'un côté les riches, blancs, de l'autre le "ghetto", le monde plus pauvre et dangereux.

    On découvre les gangs avec elle, mais aussi une notion de famille importante. J’ai adoré découvrir son quartier où tout le monde s’entraide et se respecte en dehors des histoires de gangs. Cela m'a donné envie de faire partie d'une famille aussi soudée que la sienne.
     

    Ce livre m’a vraiment beaucoup fait réfléchir et j’ai trouvé que l’auteure avait décidément beaucoup travaillé son roman et qu’il est porteur de beaucoup de beaux messages de tolérance, de respect et d’amour. On explore le racisme dans toutes les sphères de la vie, que cela soit au niveau amical, familial, scolaire, et tout le reste.

    "Angie Thomas nous montre par petites touches toutes les conséquences découlant d’années, de centaines d’années de souffrance. Ce roman va bien plus loin qu’un meurtre racial atrocement injuste. L’auteure nous propose un récit dans lequel le racisme n’a pas de couleur et nous démontre que « la haine qu’on donne » ne fait qu’apporter la haine en retour et fout tout le monde en l’air. « THUG LIFE » = « The Hate U Give Little Infants F***s Everybody » : ce roman, c’est exactement ça qu’il met en avant. Le fait que la haine, peu importe qui la donne, ne fait que tout foutre en l’air. Et c’était fin, c’était beau, il fallait y arriver sans trop de polémique !" - extrait d'une review trouvé sur le net.

    Cela m'a fait réaliser de nombreuses choses, tel que la race et la brutalité des policiers que certains peuvent avoir et la brutalité qui règne toujours de nos jours.

    J'ai vraiment, vraiment adoré ce livre. Je crois que ce qui m'a le plus fascinée à été comment l'auteur à réussis à introduire dans ce monde de souffrance, de l'humour. J'ai pleuré et ri durant cette incroyable lecture. Je veux dire, qui ne rigole pas à ça:

    (Maverick à Chris):

    "Maybe you got some balls then."

    "Yes, sir, I'd like to think I do."

    Ou c'était juste moi?

     

    *****/5, un vrai coup de coeur!

    « Everything sucks! Ma semaine autour du Mont Blanc! »
    Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :