• The Knife Of Never Letting Go by Patrick Ness

    The Knife Of Never Letting Go by Patrick Ness

    C'est l'année de ses treize ans et, dans un mois, Todd Hewitt va devenir un homme. Il est le dernier garçon de Prentissville.

    Cette ville de Nouveau Monde est uniquement peuplée d'hommes. Depuis longtemps, toutes les femmes et les enfants en ont disparu.

    A Nouveau Monde, chacun peut entendre les pensées des autres, qui circulent en un brouhaha incessant, le Bruit.

    Nul ne peut échapper au Bruit, nulle part, jamais ...

     

     

     

     

    The Knife Of Never Letting Go connu sous le nom de La Voix Du Couteau. Ce roman est le tome 1 de la Trilogie nommé CHAOS WALKING. C'est un livre assez volumineux, faisant autour de 500 pages (du moins pour celui en Anglais). 

     

    WE ARE THE CHOICE WE MAKE.

     

    Dans l'univers où vit Todd, il n'y a que des hommes qui peuvent entendre les pensées des autres comme s'ils étaient dans leur tête. Et pour en rajouter une couche comme si ce n'était pas assez, les animaux sont également doués de la parole, même s'il faut bien l'admettre, ils n'ont tout de même pas la même intelligence que celle des Hommes. En voilà un monde étrange et bien particulier.

    Venons-en aux personnages. Notre petit héro, Todd. Un personnage attachant dès le début de l'histoire. Nous éprouvons très vite de la compassion pour ce jeune homme qui ne sera qu'au début de ses surprises face à ce qui l'attend.

     

    A présent passons au thème de l'écriture. L'écriture dans ce roman est particulière. Pour être honnête, j'ai mis du temps à m'y habituer, mais une fois que nous l'a comprenons, nous ne pouvons que plus s'identifier au personnage.

    Le narrateur est interne, ce qui fait que nous sommes dans la tête de Todd et entendons ses pensées comme si c'était nous. Le plus déstabilisant, est le langage et la grammaire. Je ne suis pas une pro en la matière, loin de là, mais quand des mots sont écrit comme ont les entend à l'oral et point comme on les épelles, on comprend que quelque chose ne tourne pas rond. Mais tout est fait exprès. The Knife Of Never Lettiing Go raconte l'histoire de Todd, un garçon de bientôt 13 ans qui à été un fermier pour toute sa vie. L'écriture montre qu'il n'a malheureusement point pu bénéficier d'un enseignement scolaire, ce qui se reflète dans sa capacité à parler.

    Au début c'est bien déstabilisant, mais heureusement au fil des pages le langage se laisse apprivoiser et on réussit à s'en imprégner. Cette idée de la part de l'auteur est je trouve, superbe puisqu'elle permet une plus grande immersion et familiarisation avec le personnage : on arrive plus facilement à se mettre dans sa peau, tout est plus réel.

     

    IT'S NOT HOW WE FALL. IT'S HOW WE GET BACK UP AGAIN.

     

    Nombreux sont les thèmes abordés dans ce roman. Mais un est plus marqué que les autres. Le thème de l'espoir. L'espoir, ce sentiment des plus important qui jouera la vie de Todd dans cet univers aux aspects blanc qui ne sont en réalité bien plus noir que les abysses.

     

    WAR IS LIKE A MONSTER. WAR IS THE DEVIL. ITSTARTS AND IT CONSUME AND IT GROWS AND GROWS AND GROWS. AND OTHERWISE NORMAL MEN BECOME MONSTER TOO.

     

    Pour finir, ce livre à bien été extraordinaire. Malgré ces tendance assez simpliste à certains moment, le fait que l'action soit à des moments assez prévisible, c'est tout de même un roman pour la jeunesse. Et puis cela ne gâche en rien à la beauté de l'histoire qui nous est donné. Il me tarde de lire la suite car il me reste de nombreuses questions auxquelles j'attends des réponses. 

     

    PS: ce livre va être adapté au cinéma, prévu pour 2019 je crois, ayant comme casting Tom Holland pour Todd et Daisy Ridley pour Viola.

    « Un petit mot douxThe Space Between Us »
    Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :