• When we collided by Emery Lord

    When we collided by Emery LordSeventeen-year-old Jonah Daniels has lived in Verona Cove, California, his whole life and only one thing has changed: his father used to be alive, and now he's not. Reeling from the tragedy, Jonah must take care of his family.

    Enter Vivi Alexander, new girl in town.

    Vivi is in love with life. A gorgeous, unfiltered hurricane of thoughts and feelings, she transforms Jonah's family and changes his life.

    But there are always conséquences when worlds collide...

     

     

    C'est l'un de mes romans d'amour favory. J'en ai beaucoup, mais celui-là s'ajoute à ma liste puisqu'il est vraiment MA-GI-QUE. Je me suis rendu compte en discutant avec ma sœur sur les genre de livres que nous aimions que, lorsqu'il s'agit de roman d'adolescents, d'amour, j'aime ceux avec des secrets et du drame. Autant vous dire que The fault in our stars, All the bright places, Everything everything et celui-ci, When we collided, je les ai dévorés.

     

     

    Après, il y a des exceptions comme Fangirl qui est juste mon roman favory 100% parce que ça parle de l'écriture et que l'écriture c'est ma passion (nan juuuuuuuuure). Puis Since you've been gone que j'ai adoré pour son côté été chaud et les défis qu'Emily personnage principale doit entreprendre pour tenter de retrouver sa meilleure amie (je ne vous spoile rien, tout est dit dans le résumé ; au passage, chaque titre mentionnés sont – je crois – tous sur le blog).

     

    Pour revenir à nos moutons, l'auteur de When we collided nous emporte dans un tout autre univers. Un univers coloré, au mille couleur avec un personnage, Vivi, qui est remplie de joie et amoureuse de la vie. Intercalent ses point de vue et ceux de Jonah, le garçon, permet de se familiariser avec leur propre sentiments et de peu à peu les adorer.

     

    Je suis tombé amoureuse de cette vision du monde qu'à Vivi. Et de sa personnalité, ainsi que celle de Jonah . Son écriture est simple et riche à la fois. Elle fait vivre ses personnages à sa manière et insérant toujours des problèmes de la vie réelle, ce que j'aime par dessus tout. Ses romans sont comme une explication des problèmes qu'elle traite, nous plongeant dans le contexte et réalisant ce que telle choses peuvent créer sur l'être humain.

     

     

     

    Le livre est d'une longueur normale, 337 pages pour le roman anglais. Et il est doté d'une couverture de toute les couleurs, représentant parfaitement le livre en lui-même. Je ne sais pas si j'ai réellement expliqué en quoi ce livre est magique, beau et touchant (puisque j'ai surtout fais des comparaisons avec d'autres) mais tentez-le.

    Donnez-lui sa chance. Il est vraiment unique.

     

     

     

    « Moulin Rouge, ou un amas de couleurs follesDéfi #7 (en retard, mais présent !) du moi de Juin »
    Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :